Conjoncture optimiste ou sinistre, l’entrepreneuriat à la française ne manque en tous les cas pas d’idées et de talents un rien audacieux pour les transformer. Alors pour cette rentrée, au lieu de vous dresser une liste insensée d’enjeux et de défis qui attendent le monde de l’entreprise, nous nous sommes dit qu’il serait plus bénéfique de se faire une cure de bonnes idées de business made in France, histoire de booster les esprits dès la fin de l’été.

Les chiffres de l’emploi et de l’économie peinent certes à retrouver une pleine forme d’embellie, mais les signes positifs sont là. Et surtout, la très bonne santé de la créativité à la française a de quoi galvaniser les troupes en cette rentrée 2016. Besoin d’un peu de vitamine C dans votre esprit d’entreprendre ? Voici pour vous une recette énergisante en 5 idées de business aussi folles que prometteuses et bien sûr, « made in France ».

1. Aurel B. et son salon de coiffure à bicyclette

Formée dans des salons de coiffure à Londres, Berlin et Barcelone, une Nantaise nommée Aurel a décidé de monter un salon de coiffure itinérant constitué d'un vélo et d'une remorque. Une idée forcément un peu folle mais aussi plutôt bien vue, la mobilité douce étant plus que jamais dans l’air du temps. « Pour la création de mon entreprise, explique la jeune Nantaise, ce moyen de transport s'est imposé comme une évidence : dans ma remorque, je peux tout mettre ». Cerise technique sur le gâteau, Aurel n'a pas besoin de point d'eau puisqu’elle travaille sur cheveux secs. « Je propose également mes services aux entreprises et les points d'eau ne sont pas toujours accessibles. La coupe sèche est la solution toute trouvée.

> Idée à creuser : les services aux entreprises et à domicile mais à vélo

2. William a imaginé les fleurs en sacs plastiques recyclés

William Amor est un ancien communicant recyclé en créateur artistique. Et le recyclage, c’est plus que jamais son business puisque l’homme a décidé de lancer des collections de fleurs artificielles réalisées à partir de sacs plastiques recyclés. William Armo écume les parcs parisiens pour récupérer les sacs plastiques, les cordes de bateaux, les filets de pêche… l’artiste vend ses créations sur son eshop. Et mieux encore, il envisage de développer encore sa production grâce aux membres de l'association brésilienne Contramundo, qui aide des personnes à se réinsérer socialement.

> Idée à creuser : recycler, valoriser et créer

3. Des lunettes et skateboards en bois des Vosges

Cinq jeunes étudiants vosgiens ont eu l’idée, dès 2013, de créer leur activité en produisant des skateboards, des lunettes et des vélos tout en bois local. Après une levée de fonds de  60 000 € via une campagne de crowdfunding, In’Bô prévoit aujourd’hui ni plus ni moins qu’une production de 1 700 paires de lunettes et 300 skates. Sans conteste, la carte du fun, du local et de l’écologique paie !

> Idée à creuser : De quelles ressources dispose ma région et que puis-je en faire ?

4. Un barman ou un serveur dans les 30 minutes

L’idée remonte à janvier 2016 et a déjà tellement séduit que le géant américain Uber vient d’investir dans cette start-up made in France. Brigad a eu l’idée de réinventer le recrutement dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration. Le concept de Brigad est de permettre aux patrons de cafés, d'hôtels et de restaurants, de recruter en dernière minute. Jean Lebrument, cofondateur et directeur technique de Brigad, table sur une mise en relation par SMS entre les professionnels et les candidats sous 30 minutes.

> Idée à creuser : quel service à inventer pour répondre à des besoins instantanément ?

5. Ils ont inventé le garde-meubles entre particuliers

C’est un cocorico national et régional puisque l’idée est née dans l’esprit de deux étudiants de HEI Lille. Leur projet, c’est Ouistock, un service qui propose à cette heure 500 000 m3 à louer en stockage d'affaires personnelles à travers toute la France. Un an et demi après sa création, Ouistock est utilisé dans plus de 1 500 villes. L’idée est de proposer via une plateforme internet un service pour louer l’espace d’un particulier qui vous coûte 30 à 60% moins cher que chez un garde-meuble ou centre de self stockage.

> Idée à creuser : quel service de location ou prêts entre particuliers n’a pas encore était inventé ?

D’autres idées business dans notre rubrique Veille d’idées.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5