L'organisme assouplit ses exigences vis-à-vis des chercheurs-entrepreneurs. Il n'exigera plus forcément un paiement en cash pour l'octroi d'une licence. Pour en savoir plus .

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5