Delphine Coffart

Nous suivons Delphine depuis la rentrée. Cette entrepreneuse de la région lilloise veut lancer son activité dans le yoga. Aujourd’hui, c’est le volet numéro 7 de notre feuilleton. Delphine a entamé une formation en neurosciences qui devrait différencier son offre commerciale de celles portées par ses éventuels concurrents. 

Ma vie de néo-entrepreneuse, épisode 7. Petit rappel des épisodes précédents… Delphine Coffart, une Lilloise de 40 ans, se lance et crée sa propre activité autour d’ateliers de yoga. L’idée de Je Crée en Hauts-de-France ? L’accompagner, l’orienter, l’informer sur les dispositifs de soutien existants et la suivre dans son aventure entrepreneuriale. Précédemment, Delphine nous expliquait notamment comment elle avait réussi à décrocher une formation en neurosciences qui fera toute la différence et les questions auxquelles elle doit répondre avant de finaliser son offre commerciale.

Tout récemment, Delphine Coffart a entamé la formation en neurosciences qu’elle nous avait décrite lors d’un épisode précédent. « Cette formation financée par la Région est dispensée à raison de 3 jours par mois durant 4 mois, explique la Lilloise. Mais entre deux séances, nous nous entraînons seuls ou en binômes. Elle repose sur une approche neurocognitive et comportementale pour lutter contre les mécanismes du stress. » Cette formation se révèle très concrète, se félicite Delphine Coffart. « Afin de nous apporter des outils nécessaires pour contrer et canaliser le stress, nous pratiquons en petits groupes des exercices de désynchronisation simples. Par exemple, nous avons participé à un petit jeu consistant à compter puis à introduire un son… »

Le stress est défini comme une douleur surgissant lorsqu’un comportement n’est pas adapté à une situation. Engendrant de la souffrance, il est souvent généré par des « états automatiques », qu’il convient de juguler. Apprendre aux futurs participants de ses ateliers de yoga à gérer le stress constitue pour Delphine Coffart une véritable valeur ajoutée, qui les différencieront des autres séances traditionnelles. « Cette compétence supplémentaire sera un atout discriminant pour mon offre, commente la porteuse de projet. Elle permet une avancée majeure dans mon projet, mon positionnement se précise. Le concept associera cours de yoga -afin de mettre en éveil les participants- échanges et autres pratiques visant au bien-être. L’atelier se voudra inspirant pour favoriser le bien-être, au travail par exemple. Le format sera collectif mais comprendra des temps personnalisés. » Outre les neurosciences, la Lilloise pourrait s’inspirer d’autres tendances. Elle se penche actuellement, entres autres, sur le « Miracle Morning », un concept provenant des États-Unis qui prône un réveil très matinal (vers 5h) et une préparation de deux heures avant d’entamer sa journée.

Autre objectif de la période : choisir le statut de l’entreprise et un établissement bancaire. Après un entretien avec une conseillère de la BGE, Delphine Coffart s’interroge sur l’intégration de son projet au sein d’une couveuse BGE. « Je présenterai probablement mon projet début 2017 au jury de la BGE. Si j’intègre la couveuse, j’obtiendrais un numéro de SIRET et bénéficierais d’accompagnements supplémentaires. Une situation qui me permettra de tester mon offre », explique la Lilloise accompagnée par le dispositif Je Crée en Hauts-de-France.

Enfin, Delphine a dernièrement assisté à un rendez-vous proposé dans le cadre de la Semaine de la Recherche et de l’Innovation, initiée et financée par la Région et coordonnée par J’innove en Hauts-de-France. « Comme moi, une cinquantaine de personnes se sont inscrites à l’atelier relatif à l’activité artistique et à la méditation au service de la créativité et de l’innovation, un moment fort instructif. » Un moment de respiration et d’inspiration pour la porteuse de projet qui « a encore du pain sur la planche », reconnaît-elle.

A lire ou à relire :

Épisode 1 : L'idée
Épisode 2 : Le projet
Épisode 3 : Le statut
Épisode 4 : L'accompagnement
Épisode 5 : La formation
Épisode 6 : L'offre commerciale

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5