Créateurs d’entreprise, une nouvelle source de financement est désormais accessible. Il s’agit du prêt inter-entreprises, prévu par la loi Macron. Une aide qui vous sera sûrement utile une fois votre activité installée et démarrée. Et vous le savez les débuts d’activité peuvent être compliqués, et nécessitent des besoins importants en trésorerie.

Aujourd’hui, les entrepreneurs rencontrent des difficultés pour souscrire à un crédit bancaire, alors ce prêt inter-entreprises peut se révéler comme une vrai opportunité. Le principe est simple mais très réglementé, car ce type de financement est particulièrement novateur et inédit en France.

Il est possible pour les entrepreneurs de prêter de l’argent à un fournisseur ou à un sous-traitant. Il suffit que les entreprises aient un lien entre elles, mais pas forcément en ce qui concerne leur capital.

Malgré le fait que 88% des entreprises craignent que ce nouveau type de financement crée une dépendance, cette solution pourrait tout de même résoudre certaine situation financière délicate. Ce prêt inter-entreprises, facilite les échanges et fera gagner du temps aux entrepreneurs qui ne souhaitent pas passer par la banque.

Ce nouveau système de financement pourrait satisfaire un bon nombre d’entrepreneurs. Selon les dernières statistiques du cabinet ARC, on note un désengagement des entreprises envers le secteur bancaire de 67% depuis 2008.

Cependant ce système de prêt inter-entreprises est permis uniquement pour les TPE, PME et ETI, les prêts ne pourront pas excéder une période de deux ans et les entreprises devront avoir eu un lien économique au préalable.

Nous pouvons noter que pour procéder à un prêt inter-entreprises, il sera nécessaire que le client soit au courant d’un problème de trésorerie au sein de l’entreprise. Cela nécessite donc d’être transparent avec son client, mais il est certain qu’un lien de confiance s’installera ensuite.

Noter cette actualité
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5