L'Insee a diffusé une étude consacrée à la pérennité des auto-entreprises après trois ans :

Trois ans après leur immatriculation, seuls 30% des auto-entrepreneurs inscrits au premier semestre 2010 sont toujours actifs sous ce régime. Parmi les 62 % qui ont réellement démarré une activité, 49% sont pérennes à trois ans, soit beaucoup moins que les créateurs d’entreprises individuelles classiques de la même génération (62%).
 
Les auto-entrepreneurs ayant démarré en activité principale sont davantage pérennes à trois ans (52%) que ceux ayant débuté en activité de complément (45%). Toutefois, pour près d’un tiers des premiers, l’activité principale au démarrage devient une simple source de revenu d’appoint quelques années plus tard.
 
Comme pour les créateurs individuels classiques, la pérennité dépend beaucoup du secteur d’activité. C’est dans la santé humaine-action sociale qu’elle est la plus élevée (71%). À l’opposé, elle est plus faible dans les activités spécialisées, scientifiques et techniques (45%), le commerce (46%) et la construction (50%), qui concentrent pourtant plus de la moitié des immatriculations de 2010. De plus, la pérennité s’accroît fortement avec l’âge de l’auto-entrepreneur, passant de 40% avant 30 ans à 55% au-delà de 50 ans.

Suivez ce lien pour accéder à l'étude complète.

On ne peut vous recommander de choisir tel ou tel statut juridique car le choix se fait en fonction du projet dans son ensemble. Cependant, nous mettons à votre disposition un outil sous forme de questionnaire pour vous orienter vers le(s) statut(s) le(s) plus adapté(s) à VOTRE projet. Rendez-vous ici pour commencer l'expérience.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5