En affaires, quand on veut faire fructifier sa petite ou moyenne entreprise, le réseau et les relations constituent un véritable graal. Le levier ? Les clubs et cercles d’affaires qui se forment, se multiplient et se développent toujours plus. Note focus du jour s’intéressera au réseau BNI (Business Network International) arrivé en France en 2004 et présent dans le département du Nord depuis 2011.

D’un seul groupe il y a 4 ans à 25 aujourd’hui - installés pour la plupart dans et autour de la métropole lilloise - le réseau d’affaires BNI semble avoir trouvé son rythme de croisière et ses adeptes. On n’y vendrait donc pas que des promesses de business mais bien du concret. Lény Hénon, président du groupe Lille Plus, l’un des trois cercles fixés à Lille, en est persuadé : « C’est une certitude, les réunions BNI nous apportent énormément de choses, en terme d’expérience et, plus concrètement, en terme de contrats ». Les réunions BNI de Lille Plus comme toutes les autres à travers le monde suivent un même déroulé et poursuivent un même but. « Il s’agit de former ses co-membres à son propre métier pour que chacun puisse identifier des opportunités d’affaires », détaille Lény Henon qui est lui conseiller en immobilier d’entreprise pour Real Mobile Estate à Marcq-en-Baroeul. La méthode ? Une réunion hebdomadaire à l’heure du petit-déjeuner et durant laquelle chaque membre prend la parole et essaie d’obtenir ce qu’on appelle des « recommandations », c’est-à-dire s’assurer qu’un ou plusieurs co-membres lui recommanderont et lui enverront des clients.

Et dans le groupe BNI Lille Plus, la mécanique tourne sur un régime relativement soutenu. « Nos 36 membres génèrent entre eux un chiffre d’affaires d’environ 20 000 euros par semaine. Et chaque semaine, tous les membres ont au minimum un tête-à-tête avec un client ou partenaire potentiel », poursuit Lény Henon. A l’année, le club BNI Lille Plus estime à 1 million d’euros le chiffre d’affaires produit grâce aux recommandations obtenues dans le cadre des réunions du réseau d’affaires. Un bénéfice loin d’être anecdotique en somme…

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5