Après une période florissante pour le secteur de l'ameublement liée à l'engouement des Français pour l'aménagement de leur intérieur, le secteur est également touché par la crise. Les fabricants français (en majorité des PME de moins de 50 salariés) doivent faire face à une nouvelle concurrence allemande et espagnole et n'hésitent pas à prendre des risques financiers pour se maintenir sur le marché. Certaines entreprises misent également sur l'innovation pour proposer de nouveaux modèles.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5