Pour financer un démarrage d’activité, pour s’équiper ou pour développer son entreprise, le crowdfunding est un recours efficace même pour des sommes importantes allant jusqu’à un million d’euros comme avec Wiseed. Mais, le crowdfunding est aussi un moyen de se faire connaître, de peaufiner l’image de l’entreprise auprès du public, et de tester l’attractivité de son produit/service.

De nombreuses plateformes existent, avec des contreparties différentes pour les donateurs. Certaines plateformes qui permettent aux entreprises de lever des fonds impliquent une contrepartie sous forme de biens ou services, d’autres permettent aux donateurs de devenir associés de l’entreprise, d’autres enfin offrent la possibilité d’obtenir des prêts de la part du public ou de faire entrer les donateurs dans le capital.

Susciter l’intérêt des donateurs

Pour réussir sa campagne de crowdfunding, il faut donc présenter le projet et l’activité de la manière la plus attractive possible. Il est nécessaire de présenter l’histoire de l’entreprise, d’expliquer quelles sont les motivations de l’entrepreneur, et surtout l’intérêt du projet pour le public. L’idée est de faire le buzz, et cela dès les premières heures de la campagne.

Une campagne de crowdfunding réussie est celle qui aura mobilisé une communauté autour d’un projet, et cela passe par l’implication d’un cercle de proches qui assure les premiers dons. Si la campagne parvient rapidement à lever 30 à 40% du financement espéré, cela attirera d’autres financeurs, qui ne connaissent pas l’entrepreneur mais vont considérer le projet comme pertinent et possiblement fructueux.

Ces premiers donateurs feront également la publicité de la campagne auprès de leur propre cercle de connaissances, sur les réseaux sociaux mais aussi grâce au bouche à oreille, qui reste le vecteur de communication le plus efficace pour une entreprise.

Bien préparer sa campagne

Lors du lancement de la campagne, les relations presse peuvent s’avérer utiles et donner une idée de la popularité du projet : un projet qui sort de l’ordinaire ou qui a des implications importantes pour le public intéressera forcément des médias, locaux ou spécialisés notamment.

Préparer sa campagne à l’aide des moyens offerts par le web, vidéo, diffusion sur les réseaux sociaux, communication via les médias, ou encore l’organisation de happenings ciblés permet de se faire connaitre bien au-delà du cercle des proches et de donner toutes ses chances à la levée de fonds.

Tester son activité

Après avoir mis toutes les chances de son côté pour sa campagne de crowdfunding, l’entrepreneur peut avoir aussi une idée assez claire de l’intérêt du public pour son projet. Par ailleurs, le web permet l’interactivité, et il ne faut pas hésiter à inciter les internautes à poser des questions, à échanger avec eux sur le projet et l’activité de l’entreprise. Ces remarques permettront aussi de préciser ou de corriger le projet initial, de mieux comprendre les attentes du public.

Dans ce sens, le crowdfunding peut être assimilé à une étude de marché, et aussi comme un vecteur de communication pour tester la popularité du projet. Le public prêt à financer des projets d’entreprises se montre exigeant, il est face à un grand choix de projets et choisit donc celui qui semble le plus abouti et le plus pertinent.

C’est pour cette raison que mener une campagne de crowdfunding permet également de peaufiner les arguments de communication, et de voir lesquels ont le plus d’impact auprès du public.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5