L’Insee nous informe des 6 profils types des chefs d’entreprises de la région Hauts-de-France. Retour sur cette étude qui nous en apprend plus sur les entrepreneurs de la région, et de leur activité.

Première spécificité de la région, les entrepreneurs sont plus souvent d’anciens demandeurs d’emplois, et font également davantage appel à des structures d’accompagnement à la création. 26% des entreprises régionales comptent au moins un salarié dans l’année qui suit la création, un chiffre plus élevé que la moyenne nationale (hors Île-de-France).

Premier profil, les jeunes créateurs

En région Hauts-de-France, ils représentent 15% des créations, ils ont moins de 30 ans et un tiers d’entre eux, ont déjà une expérience professionnelle dans leur domaine d’activité de plus de trois ans. Les jeunes créateurs sont 66% à bénéficier d’une aide publique plus précisément du dispositif Accre. Les jeunes créateurs, ont déjà un pied dans l’entrepreneuriat car ils ont été sensibilisés au cours de leur étude ou bien par leur entourage.

Deuxième profil, les créateurs en reconversion professionnelle

Ils sont d’anciens salariés ou demandeurs d’emplois, et souhaitent assurer leur emploi et pallier à un manque de débouchés dans leur métier. Ces chefs d’entreprises font plus souvent appelle à des structures d’accompagnement et sont majoritairement diplômés du supérieur à 62%.

Troisième profil, les créateurs expérimentés

Ces entrepreneurs sont d’anciens indépendants ou dirigeants, ils représentent 14% des créateurs et sont diplômés du supérieur à 70%. Ces chefs d’entreprises souhaitent entreprendre dans le service aux entreprises, et leur projet de création demande un financement plus important. Leur objectif est de développer leur activité, et un quart d’entre eux embauchent dès le démarrage.

Quatrième profil, les créateurs de sociétés commerciales

Ils représentent 13% des créateurs de la région, eux aussi souhaitent développer leur entreprise en matière d’emplois. 21% de ces chefs d’entreprises emploient au démarrage de leur entreprise, et 29% dans l’année qui suit la création.

Cinquième profil, les créateurs de la construction

Ces créateurs sont parfois peu diplômés, en revanche, ils sont très expérimentés dans leur métier 34% d’entre eux ont une expérience de plus de 10 ans dans le secteur d’activité où ils entreprennent. Si ces chefs d’entreprises souhaitent créer leur entreprise, c’est pour être à leur propre compte.

Sixième profil, les créateurs en rupture d’activité

Ces entrepreneurs sont des jeunes diplômés, ou des femmes sans activité qui se lancent dans la création d’entreprise. C’est un profil qui compte 40% de femmes, l’entrepreneuriat est pour ce profil un moyen d’exercer leur métier, de pouvoir travailler à domicile et la possibilité d’aménager ces horaires.

Retrouvez toute l'étude de l'Insee ici.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5