Pourquoi un entrepreneur échoue-t-il là ou d’autres réussissent ? A quoi reconnaît-on le cancre de l’entrepreneuriat, le Gaston Lagaffe de la création ? Quelle est la recette miracle de l’échec ?

Vous allez me dire qu’il vaut mieux connaître ce qui fait le succès d’une création ! Oui, mais pas seulement. Si les portraits d’entrepreneurs qui connaissent la gloire sont légion, on montre trop rarement – pour ainsi dire jamais - ceux qui connaissent l’échec et les raisons de leur plantage !

Pas de panique, on vous livre ici quelques éléments qui vous permettront, à coup sûr, de bien vous planter et de recevoir le Gérard 2016 de « L’entrepreneur qui a eu le mérite de se lancer mais qui fait tout le contraire de ce qu’il faut faire ».

#1 Soyez pessimiste, toujours !

C’est l’étape numéro 1 pour devenir un looser de l’entrepreneuriat ! Restez pessimiste en toute circonstance ! Ne soyez jamais trop confiant dans les projets que vous menez et répétez-vous inlassablement que ça ne va pas marcher. Laissez toujours le négatif prendre le dessus et cherchez à trouver des problèmes là où il n’y en a pas.

Vous n’avez qu’une seule devise en tête (surtout la fin) : « Un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté, un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité ».

#2 Travaillez plus

C’est encore une arme infaillible pour échouer ! N’hésitez pas à travailler trop, voire beaucoup trop. Si vous ne parvenez pas à trouver l’équilibre entre votre projet et votre vie personnelle, c’est que vous êtes sur le bon chemin ! N’écoutez pas ceux qui vous parlent d’adéquation homme/projet, ils pourraient rapidement nuire à votre échec.

#3 Bannissez toute créativité

Les idées nouvelles sont souvent néfastes pour anticiper et s’adapter aux mutations de son secteur. Ne cherchez pas à vous réinventer, à vouloir faire différemment ou à avoir un coup d’avance sur les autres ! Laissez votre imagination au repos et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes.

#4 Ne soyez pas organisé

Si vous voulez recevoir le prestigieux Gérard 2016 de « L’entrepreneur qui a eu le mérite de se lancer mais qui fait tout le contraire de ce qu’il faut faire » il faut évidemment que vous soyez maladroit et désorganisé. Ne planifiez rien et ne vous fixez aucun objectif. Zéro plan d’action. Votre agenda est votre pire ennemi. Orelsan dit vrai lorsqu’il chante « Aucun objectif, j'suis sûr de pas les rater » .

#5 Refusez l’échec

Si vous voulez planter votre création, vous devez absolument refuser l’échec. Si un projet ne marche pas, n’essayez sous aucun prétexte de recommencer : vous risqueriez d’échouer à nouveau. Dès que vous sentez que c’est difficile, abandonnez tout de suite ! Rappelez-vous que lorsque vous étiez petit, vous ne remontiez jamais à cheval après être tombé ! Pour la création, c’est la même chose.

#6 Faites ça sans passion

L’absence de passion est évidemment un des ingrédients phares de l’échec entrepreneurial. Quels que soient vos projets, ne les faites jamais par passion et par conviction. La motivation est votre pire ennemie. Votre force, c’est de mener votre création de manière quelconque et sans intérêt.

#7 Ne vous rappelez jamais pourquoi vous faites tout cela

La tête dans le guidon, avancer la tête baissée : c’est ce qu’il y a de mieux pour vous distinguer des as de l’entrepreneuriat. Ne prenez jamais de temps de pause pour vous demander, au fond, ce qui vous motive et ce qui vous pousse dans votre projet. Ce serait du temps de perdu. Tracez et ne faites pas attention à ce qu’il y a autour de vous !

Alors maintenant, avec toutes ces bonnes astuces, si vous ne parvenez toujours pas à vous planter, envoyez-nous vite votre recette magique car il se pourrait que nous n’ayons rien compris à l’entrepreneuriat !

Noter cette actualité
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5