Selon la Fédération française des industriels charcutiers, traiteurs, transformateurs de viande (FICT), la consommation de saucisses, jambons ou saucissons à domicile est de nouveau en hausse en 2009, après avoir stagné en 2008. Les Français, face à la crise, fréquentent moins les restaurants et cuisinent davantage chez eux. Malgré une concurrence importante avec les industriels italiens et espagnols, la production de charcuterie française est restée stable en 2009. Par contre, le chiffre d'affaires a diminué de 7,9 % du fait des négociations difficiles avec les grandes surfaces, notamment concernant les marges. La France compte 340 entreprises charcutières, soit une diminution de 10 % depuis 2000.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5