Avant toute affirmation, commençons par définir ce qu’est l’ambition. Il s’agit tout simplement du désir d'accomplir, de réaliser une grande chose, en y engageant sa fierté, son honneur. Si on regarde les synonymes possibles de l’ambition, nous retrouvons alors les notions d’aspiration, de visée.

Le temps dédié à la gestion familiale

Si nous nous référons à l’article « La répartition des tâches » de l’Observatoire des inégalités paru le 5 mars 2012, nous apprenons « qu’en moyenne, les femmes consacrent 3h26 par jour aux tâches domestiques contre 2h pour les hommes, selon l’Insee (données 2010) ».

Il y est également expliqué que « Les inégalités au sein du foyer ont des répercussions dans bien d’autres domaines pour les femmes, où elles sont freinées, de la vie professionnelle à l’engagement politique ou associatif. C’est l’une des raisons qui explique l’essor du temps partiel féminin, mais aussi leur faible représentation en politique ou dans les instances dirigeantes d’associations. »

Voilà, le constat est fait, il semblerait que les femmes restent celles qui gèrent la maison « en bon père de famille ». Mais cette nécessité de faire l’équilibriste entre vie privée et vie professionnelle est-elle réellement réservée aux seules entrepreneures ?

Réussir sa vie professionnelle et sa vie familiale

Aujourd’hui la majorité des femmes travaillent ; en moyenne en 2014, 72,9 % des femmes vivant en couple et ayant un enfant sont actives selon ce même article de l’Observatoire des inégalités.

Et si nous devions dire entre nous que les femmes entrepreneures sont plus ambitieuses que les hommes, c’est bien sur ce point-là. Aujourd’hui les femmes ont la double ambition de réussir autant leur vie de famille que leur vie professionnelle.

Sur le sujet, TerraFemina met en avant une étude qui dit que «Près de la moitié des femmes interrogées définissent volontiers leur vie professionnelle comme l'une de leur priorité dans la vie. 37% des femmes moins de 30 ans, 43% des 31-45 ans et 49% des femmes de plus de 45 ans considèrent d'ailleurs leur carrière comme aussi importante que leur vie personnelle ».

Cependant, un autre article écrit par TerraFemina semble indiquer que les nouvelles générations ne voient pas la vie personnelle et professionnelle comme une réalité binaire pour laquelle un choix est à faire. Elles envisageraient plutôt une planification non linéaire de leur vie, y intégrant à différents moments l’épanouissement et la réussite de l’un et/ou l’autre de ces pans de vie.

Une tendance qui inspire les hommes

A l’inverse, l’envie d’équilibrer sa vie de famille avec sa vie personnelle commence à faire des petits chez la gente masculine. En France, les hommes semblent vouloir s’investir un peu plus dans leur rôle de père selon, à nouveau, un article publié par Terrafemina. Une étude même de la Harvard Business School, met en avant le fait que 13% des hommes de moins de 31 ans envisageraient d'interrompre un temps leur carrière pour privilégier leur vie de famille.

Il est donc certainement temps de penser à des solutions qui aident autant les entrepreneures que les entrepreneurs à mieux articuler leur vie personnelle et leur création d’entreprise.

Noter cette actualité
  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5