La location de fauteuils dans un salon de coiffure par son exploitant à un autre coiffeur indépendant est un mode d'exercice de l'activité qui est réglementé. Le secrétaire d'Etat chargé du commerce, de l'artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services et de la consommation rappelle dans une réponse ministérielle que : - le "locataire" doit respecter les règles de qualification professionnelle : il doit être titulaire du brevet professionnel ou du brevet de maîtrise, - bien que ce "locataire" soit présumé travailleur indépendant, ce mode d'exercice de l'activité peut présenter des risques importants de requalification en contrat de travail. Tel peut être le cas en présence d'indices d'une relation salariée entre les deux professionnels : donneur d'ordres unique, respect d'horaires, absence d'initiative dans le déroulement du travail, intégration à une équipe de travail salariée, facturation au nombre d'heures ou de jours travaillés par exemple.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5