Dans cette interview, Fadela Amara, secrétaire d'Etat chargée de la politique de la ville, revient sur les dernières avancées du programme Espoir banlieue et la réforme de la géographie prioritaire de la politique de la ville. Elle précise : "nous n'allons pas garder 751 zones urbaines sensibles. Certains quartiers ne relèvent pas d'actions ultra-prioritaires. Leur nombre définitif n'est pas arbitré mais, sur le principe, il s'agira de concentrer les actions sur les territoires les plus en difficulté".

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5