L'Union française de la bijouterie, joaillerie, orfèvrerie, des pierres et des perles (BJOP) a présenté les conclusions de l'étude prospective menée par le cabinet Médiation auprès des acteurs de la filière et le plan d'actions "Impulsion 2010-2011" qui l'accompagne. Trois défis ont été relevés : la mutation de l'industrie du bijou (développement de l'innovation, amélioration des délais et de la qualité), la redéfinition du sens et de l'ambition de la spécificité française (reconnaissance du savoir-faire, valeur du "Made in France" et portée du label Joaillerie de France) et l'invention d'un nouveau mode de coopération et d'anticipation entre les acteurs. La première phase du plan d'actions comprend : l'organisation d'un forum de rencontres professionnelles entre donneurs d'ordre et fabricants, la rédaction d'une charte de bonnes pratiques, l'accompagnement stratégique des ateliers par des consultants en organisation et le repositionnement du label sur le développement durable.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5