Les droits à la retraite des micro-entrepreneurs qui bénéficient du régime micro-social, dépendent du montant des cotisations sociales qu'ils versent. Depuis le 1er janvier 2010, la validation d'un trimestre d'assurance vieillesse est conditionnée à la réalisation d'un chiffre d'affaires d'un montant minimum que l'activité ait été exercée sur une année civile complète ou non. Un décret précise la règle de calcul de ce montant. En pratique, pour 2010, le chiffre d'affaires à réaliser par un auto-entrepreneur pour valider au minimum un trimestre d'assurance vieillesse est égal à : - 6 111 euros pour une activité commerciale - 3 544 euros pour une activité de prestation de services commerciale ou artisanale - 2 685 euros pour une activité libérale relevant du RSI ou de la Cipav.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5