N'est pas un véritable entrepreneur celui qui n'a pas connu l'échec et ne l'a pas surmonté. Une vision très « américaine » qui n'a, pour le moment, que peu de crédit en France. Ici, l'échec est très mal vu. Seuls quelques « serial entrepreneurs » du web osent raconter comment ils ont finalement tiré parti de leurs premiers déboires.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5