Se faire assister d'un intermédiaire pour identifier une entreprise cible à reprendre ne dédouane pas le repreneur de sa prise de décision, rappelle Pascal Ferron, vice-président Baker Tilly France.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5