Le salarié est tenu, pendant la durée de son contrat de travail, au respect d'une obligation de loyauté envers son employeur. Il résulte de cette obligation qu'il doit s'abstenir de participer à une activité concurrente, pour son propre compte ou pour celui d'une autre entreprise, sans l'accord préalable de celui-ci. Ainsi, la Cour de cassation a considéré que le licenciement pour faute lourde d'un salarié était justifié car celui-ci avait créé, alors qu'il était encore en service, une entreprise concurrente à celle de son employeur et en avait détourné la clientèle, ce qui avait favorisé la liquidation judiciaire de l'entreprise. Compte tenu du préjudice, le salarié a par ailleurs été condamné au paiement de dommages-intérêts au profit de son ancien employeur pour un montant de plus de 120 000 euros.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5