En principe, dans le régime de la micro-entreprise, les seuils de chiffre d'affaires (CA) à ne pas dépasser valent pour une année civile d'activité, soit pour 2010 : - 80 300 euros pour les exploitants dont le commerce principal est de vendre des marchandises, des objets, des fournitures et des denrées à emporter ou à consommer sur place, ou de fournir un logement (hôtels, chambres d'hôtes, gîtes ruraux, meublés de tourisme) ; - 32 100 euros pour les autres prestataires de services relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et les professionnels libéraux relevant des bénéfices non commerciaux (BNC). En cas de création de l'entreprise en cours d'année, ces seuils de chiffre d'affaires sont ajustés au prorata du temps d'exercice de l'activité. Dans une réponse ministérielle, M. Laurent Wauquiez, secrétaire d'État chargé de l'emploi, indique qu'une mesure de tolérance a été mise en

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5