Tony Scherier s'est récemment installé comme cafetier ambulant à Dunkerque. Il propose jus d'orange frais et café aux passants et aux commerçants. Il a acheté un triporteur hollandais qu'il a transformé en mini-bar. Il sillonne les rues de la ville mais va également sur les marchés pour se faire connaître. Il estime à une centaine le nombre de cafés qu'il devrait vendre chaque jour pour dégager un salaire. Il souhaite pour cela créer des habitudes et repérer les coins stratégiques.

Noter cette actualité
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5