• Année de création 2013

121 rue Chanzy 59260 LILLE HELLEMMES

0320049461

http://www.a-tout-jamais.fr

Les +

Le fait que je sois vraiment convaincue de l'intérêt de mon projet : c'est capital pour pouvoir mieux convaincre mes interlocuteurs. Mon expérience en communication – capitale pour mener à bien ce type de projet. Ma capacité à rebondir et ma créativité : si une prestation ne « séduit » pas, on en propose une autre.

Les -

Le plus difficile, c'est de devoir être sur tous les fronts à la fois, pour gérer les aspects financiers, techniques, juridiques, commerciaux

Hilmoine Fabienne 47 ans

En quelques mots, qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

Diplômée de l'Ecole supérieure de Journalisme de Lille, j'ai commencé ma carrière à la Voix du Nord. Après une expérience en agence de communication à Lille, j'ai intégré la MGEN (Mutuelle générale de l'Education nationale) en tant que responsable des publications. Huit ans plus tard, j'ai créé une entreprise de e-learning à Toulouse avant de reprendre mes activités de journaliste et consultante-formatrice en communication, en free-lance. J'ai suivi le cursus de créateur d'entreprise proposé par la BGE. Et pour mieux connaître l'univers du funéraire, j'ai suivi le cursus de conseiller funéraire à l'ENAMEF (Ecole nationale des Métiers du Funéraire), dont je suis diplômée depuis le 17 mars 2014.

Pourquoi avez-vous eu envie de créer votre entreprise ?

Pour avoir toute la latitude dans la création des outils que je souhaite mettre en place. Pour faire changer les choses, dans un secteur plutôt « traditionnel ». Pour être davantage maître de mon destin : si cela fonctionne tant mieux, mais si je me « plante » je ne pourrai m'en prendre qu'à moi-même.

Présentez-votre idée de création, le nom et l’origine de votre entreprise.

En octobre 2012, j'ai perdu ma mère. C'est en gérant les obsèques, puis en vivant mon deuil qu'est née l'idée d'A Tout Jamais. Avec un double objectif : inciter chacun de nous à préparer ses obsèques, et mieux accompagner les endeuillés. En matière de funéraire, je pense que tout est à réinventer - car nombre de personnes attendent autre chose que les prestations funéraires proposées aujourd'hui. Idem en ce qui concerne le souvenir

Un conseil pour les futurs entrepreneurs ?

Assurer ses arrières : il faut avoir soit un matelas confortable, soit une sortie de secours (on ne sait jamais : si le projet ne prenait pas