• Chiffres d'affaires
    x €

  • Année de création 2014

  • Nombre de salariés x

59100 Roubaix

06 05 04 27 09

www.facebook.com/drontshirt

Les +

L’autonomie et la faculté de devoir s’adapter aux contraintes administratives et logistiques.

Les -

Lorsque vous commencez une activité de e-commerce comme moi, les impôts vous suivent de près. Ils ont essayé de me facturer une taxe pour un local commercial que je ne détenais pas puisque je ne possède qu’une boutique en ligne. De plus, vous devez vous débrouiller seul pour savoir ce que l’État va vous prélever sur votre Chiffre d’Affaires réalisé et voila le plus compliqué ! Je trouve également dommage de ne disposer d’aucunes aides financières ou de réduction d’impôt lorsque vous débutez.

DRON - Simon Puza Puza Simon 30 ans

En quelques mots, qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

Après des études de commerce, j’ai signé comme chef de projet dans un groupe de télécom. En dehors de mon travail et depuis six mois, j’ai créé mon statut d’auto-entrepreneur pour la marque DRON’, activité que je réalisais pour le fun auparavant.

J’aime la mode, le sport, la bonne bouffe et la fête. Fier de ma région, je souhaite aujourd’hui la mettre en valeur, que ce soit en France ou à l’étranger.

Pourquoi avez-vous eu envie de créer votre entreprise ?

Cette création d’entreprise est un challenge que je me suis lancé pour l’avenir, ayant toujours souhaité créer ma société. C’est aussi un bon test pour se préparer aux difficultés rencontrées, mais surtout un moyen de donner une autre dimension à ma passion, celle de l’ART et de la culture de ma région.

Présentez-votre idée de création, le nom et l’origine de votre entreprise

Étant originaire du Pas-de-Calais et habitant depuis sept ans le Nord, je souhaitais mettre en avant ma région au travers de ses emblèmes, ses valeurs, ses personnages cultes et ses talents artistiques.

Sur quel support ? Un support visible, peu cher, accessible pour tous et porté au quotidien ; le choix des T-shirts est alors paru évident comme c’est déjà le cas pour des villes beaucoup plus connues dans le monde (ex : le fameux « I LOVE NY »).

Les visuels que je souhaite proposer s’articulent autour des personnages cultes de notre région (De Gaulle, Kopa, Blériot, Robespierre…) dans un concept dérivé, décalé et original, des emblèmes phares du Nord-Pas de Calais dans un style graphique classe (terrils, mineurs, usine…).

De plus, j’aime travailler en collaboration avec des artistes peintres / Street art… originaires de la région, pour mettre en avant leurs créations artistiques sur un support différent de murs ou de toiles, à savoir nos t-shirts ou tote bags. Il s’agit là d’exporter la culture en dehors des galeries ou des expos pour l’emmener dans la rue.

Pour ce projet, je souhaitais des vêtements de qualité. Les modèles que je propose sont 100% organiques et bios.

Si c’était à refaire, que feriez-vous différemment ?

J’échangerai les premières semaines avec un expert de la CCI afin qu’il m’accompagne, me recommande et m’explique certains sujets administratifs. Lorsque vous créez votre statut d’auto-entrepreneur, il est incroyable de recevoir autant de courriers chez soi, avec pour 80% de ces courriers, des choses inutiles ou non obligatoires, mais ça on ne le sait pas.

Un conseil pour les futurs entrepreneurs ?

Je leur conseille de prendre contact avec de jeunes auto-entrepreneurs afin de partager leur expérience, chose que je n’ai pas su faire par manque de contacts. Cependant il est très simple et utile de se renseigner sur les différents sites internet traitant de ce sujet pour récolter un maximum d’informations et d’avis.

Les structures qui vous ont accompagnées, vous ont-elles aidées à surmonter certaines embuches ou à développer certains points ?

J’ai fait appel à la CCI de Lille et suivi une journée de formation pour la création du statut de mon entreprise.