• Année de création 2010

11 b avenue de l'harmonie, 59650 Villeneuve d'Ascq

0362289359

www.flexineo.fr

Les +

Avoir une vision transversale des problématiques.

Les -

Le plus facile : trouver une idée. Le plus difficile, la mettre en oeuvre et la commercialiser.

Oliveira Fanny 39 ans

En quelques mots, qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

Titulaire d'un DESS en Ingénierie Statistique et Numérique, elle commença sa carrière à Londres chez Safeway, et rejoint en 2000, l'équipe Marketing et Systèmes d'Information de la banque Scalbert Dupont à Lille. En 2009, elle obtient un Master en Entrepreneuriat et Management de l'Innovation à l'IAE de Lille et crée Flexineo en 2010. Oui, j'ai repris le master 2 en entrepreneuriat et management de l'innovation à l'IAE de Lille pour renforcer les bases de la création d'entreprise innovante mais aussi justement pour être entourée et me construire un réseau que je n'avais pas. C'est primordial pour avancer dans de bonnes conditions. Seule on n'est pas grand chose !

Pourquoi avez-vous eu envie de créer votre entreprise ?

J'avais une petite idée de ce qu'était qu'entreprendre car l'entrepreneuriat est un peu le modèle familial, même si ce n'est pas dans les mêmes domaines. Je savais que ce n'est pas facile tous les jours mais c'est le prix pour être libre de mener ses projets et sa stratégie. Donc j'avais envie depuis longtemps de me lancer, il fallait que ce soit le bon moment et que j'ai assez confiance en moi pour y aller.

Présentez-votre idée de création, le nom et l’origine de votre entreprise.

Aujourd'hui, tout le monde essaie de gérer de manière optimale son temps et ses déplacements. L'idée de Flexineo est de proposer de nouveaux services qui permettent aux entreprises de mettre en place des organisations innovantes du travail comme le travail à distance par exemple.

Si c’était à refaire, que feriez-vous différemment ?

Forcément on évolue et notre vision des choses aussi. On apprend son métier de chef d'entreprise sur le terrain en étant confronté aux situations à gérer au quotidien. On apprend en marchant, en faisant des erreurs aussi... c'est ce qui permet d'avancer. Avec le recul, si c'était à refaire, on ferait les choses un peu différemment car on a une meilleure analyse du contexte, des acteurs, et des situations. Sans hésiter. Mais avec quelques modifications, dû à la maturité acquise sur la première entreprise.