• Chiffres d'affaires
    600 K €

  • Année de création 2011

  • Nombre de salariés 17

2 rue Hegel Bâtiment Canal EuraTechnologies 59160 Lomme

03 66 72 43 94

http://les-tilleuls.coop/fr

Les +

Une reconnaissance internationale de notre expertise et de notre maîtrise des technologies de pointes en matière de développement logiciel. Une société gérée de manière démocratique, où transparence et ouverture sont de mise. Une qualité de vie au travail exceptionnelle (horaires flexibles, télé-travail possible, parties de babyfoot, boissons et tireuses à bière).  Un turn-over très faible. Des clients de renom (groupe Décathlon, Trip Advisor, NRJ Mobile, Le Parti de Gauche, Alice’s Garden, Citiz, Motoblouz, SensioLabs, ExaqtWorld...). Une croissance à 3 chiffres depuis notre création.

Les -

L’une de nos plus grosses difficultés concerne le recrutement. Notre domaine d’activité est très spécifique et les technologies que nous développons sont peu enseignées dans les universités et écoles d’ingénieurs.

Nous avons donc mis en place un système de formation interne qui commence à porter ses fruits mais qui est encore perfectible, et nous avons également tissé un partenariat avec l’Université de Lille 1 afin de faire découvrir ces technologies aux étudiants en informatique qui - parfois - viennent en stage chez nous puis deviennent coopérateurs.

Kevin_Dunglas Dunglas Kévin 28 ans

En quelques mots, qui êtes-vous et quel est votre parcours ?

A 16 ans, j’ai commencé à travailler en tant que développeur dans une petite agence web du Pas-de-Calais. Après avoir obtenu mon BAC, j’ai mené de front une carrière de travailleur indépendant spécialisé dans la conception et l’architecture de systèmes d’information et un parcours universitaire à Lille 1.

Je suis membre de l’équipe qui conçoit Symfony, l’un des outils (framework) les plus utilisés au monde pour réaliser des applications web. Je suis également créateur de API Platform, un outil populaire permettant de réaliser efficacement des applications multicanales (sites web, applications mobiles, intégration avec d’autres logiciels type ERP et CRM…) et contributeur à plus de 150 logiciels libres.

Parmi mes références en architecture logicielle figurent Renault, GE (General Electric), Ubisoft, beIN SPORTS, La Fourchette (Trip Advisor), Alice’s Garden, Le Figaro, Michelin ou encore le groupe HTM.

Je suis également enseignant en Master 2 e-services à l’Université de Lille 1.

Présentez-votre idée de création, le nom et l’origine de votre entreprise. Pourquoi avez-vous eu envie de créer votre entreprise ? En quoi était-ce important de choisir la SCOP ?

Mon activité de travailleur indépendant était florissante, mon carnet de commandes rempli. Après de nombreuses discussions avec Joad Martin, François-Henry Vasseur (les deux autres co-fondateurs) et Olivier Lenancker (maintenant directeur administratif et financier de Les-Tilleuls.coop), l’idée de fonder une entreprise innovante autant sur le plan technique que social a germé.

Cette entreprise serait différente des usines du numériques que sont généralement les ESN (ex SSII) ; elle serait au service de ceux qui y travaillent plutôt qu’au service du profit maximum. Notre conviction - qui a été complètement confirmée depuis - était que les gens capables de produire les meilleurs logiciels informatique (l’un des domaines les plus avancés au monde) étaient certainement plus à même de prendre des décisions intelligentes concernant leur société que de lointains actionnaires ne réfléchissant qu’en terme de marge et de plus value financière ; qu’en réfléchissant à plusieurs nous capitalisons sur une intelligence collective qui nous rend bien plus efficaces que seuls. C’est une idée partagée par le monde du logiciel libre (dans lequel nous nous intégrons) qui a amené à la création d’inventions aussi puissantes que l’internet moderne, Linux ou encore Android.

C’est comme ça qu’est née Les-Tilleuls.coop, une société coopérative experte dans la conception et la réalisation de systèmes d’informations possédée à 100% par ses salariés, où les décisions sont prises de manière démocratique (1 personne = 1 voix) et où les bénéfices sont répartis égalitairement entre tous ceux qui produisent les richesses.

Si c’était à refaire, que feriez-vous différemment ?

Nous avons créé la structure avec très peu de fonds propres. Nous nous sommes très vite développés (plus vite que prévu) et ce manque de fonds propres a été problématique à un moment pour embaucher et travailler sur des projets plus ambitieux. Heureusement nous avons trouvé des partenaires au bon moment pour nous permettre d’en arriver où nous en sommes aujourd’hui.

Si c’était à refaire, nous aurions tenté de lancer la structure avec plus de fonds propres.

Un conseil pour les futurs entrepreneurs ?

De parier sur leurs collaborateurs ! Notre réussite est collective. Bien sûr il a fallu impulser le projet, mais nous sommes maintenant 17 personnes totalement investies dans le projet qui gèrent ensemble et pour le mieux leur moyen de production.

Avez-vous été accompagné(e) par des organismes d’accompagnement à la création d’entreprise ? Si oui, qui sont-ils et vous ont-ils aidé(e) à surmonter certaines embuches ou à développer certains points ?

Nous avons été accompagnés par l’Union Régionale des SCOP, un organisme financé par le mouvement coopératif. Ils nous ont été d’une aide précieuse afin de monter la structure et le sont toujours dans le cadre de notre développement.

Olivier Vangrimberghe, le consultant qui suit Les-Tilleuls.coop, nous a guidé dans le dédale administratif et juridique que sont les lois françaises afin de nous permettre de créer la structure qui fonctionne selon les grands principes que nous avons présentés tout à l’heure puis à solliciter les partenaires financiers (BPI, SOCODEN, Nord Entreprendre, banques...) afin de financer notre développement.