L'analyse des contraintes-0

Contraintes légales

De leur existence peuvent dépendre la faisabilité et la viabilité du projet de création.
Les investigations menées pendant la phase de validation de l'idée doivent :
- prendre en compte la législation existante,
- prévenir toutes les menaces de modification dans un sens défavorable de la législation actuelle.
Exemples :

L'activité :

Dispose-t-on :

est réglementée.

- de l'expérience professionnelle ou du diplôme requis ?
- des autorisations exigées ?

est en cours de réglementation (exemple : existence d'une directive européenne, non encore transcrite en droit français).

- d'informations fiables sur les éventuelles conséquences que pourrait avoir cette réglementation sur l'exercice de l'activité ?

nécessite la construction ou l'aménagement de locaux.

- des autorisations préalables imposées par la réglementation relative à la sécurité?

conduira à recevoir du public.

- des autorisations préalables imposées par la réglementation relative aux ERP (établissements recevant du public) ?

Contraintes de moyens

La définition correcte et précise de son idée, la détermination des contraintes de produit, de marché et des contraintes légales ont inévitablement des incidences fortes sur les moyens à réunir.
Les contraintes de moyens peuvent concerner les processus de fabrication, de commercialisation, de communication, de gestion, de service après vente, etc...

Exemples :

L'activité se caractérise par :

Il faudra prévoir :

des difficultés d'approvisionnement.

La nécessité de constituer des stocks importants.

des difficultés de recrutement de personnel compétent (du fait du degré d'expertise exigé ou du lieu d'implantation de l'entreprise, par exemple).

Le temps et le coût à consacrer à la mise en place de ses équipes.

l'obligation de consentir des délais de paiement importants.

Une trésorerie substantielle, voire une assurance-crédit pour éviter les impayés

En savoir plus