Echéancier fiscal et social

Le métier de chef d'entreprise suppose de prendre à tout moment un certain nombre de décisions d'ordre fiscal. Pour éviter de se laisser surprendre et être mesure de dialoguer avec les administrations concernées, il est indispensable de connaître et de comprendre les principes de base qui régissent la fiscalité des entreprises et les obligations comptables qui en découlent.

Le métier de chef d'entreprise suppose de prendre à tout moment un certain nombre de décisions d'ordre fiscal. Pour éviter de se laisser surprendre et être mesure de dialoguer avec les administrations concernées, il est indispensable de connaître et de comprendre les principes de base qui régissent la fiscalité des entreprises et les obligations comptables qui en découlent.

L'Agence pour la Création d'Entreprise (APCE) propose un agenda fiscal et social qui vous permettra de faire le point sur les échéances en cours et à venir

FireShot Screen Capture #035 - 'Agenda fiscal et social - APCE, agence pour la création d'entreprises, création d'entreprise, créer sa société,l'au...

Gérer une entreprise nécessite de respecter quelques principes de gestion et de mettre en place des indicateurs qui peuvent indiquer un passage "dangereux" ou une zone de turbulences ou à l'inverse une période riche de promesses et d'avenir.

 
Quelques principes de gestion

Le principal point de vigilance du chef d'entreprise est le niveau du besoin en fonds de roulement (BFR) dont la faiblesse occasionne des problèmes de trésorerie. Pour rester dans une situation confortable et éviter d'être dans le rouge, il suffit de respecter certains principes :

  • Limitez les frais fixes ;
  • Ayez une bonne connaissance de ses coûts de revient ;
  • Surveillez vos investissements ;
  • Évitez d'anticiper des investissements prévus à une phase ultérieure de développement, ils sont inopportuns pour le moment et cela risqueraient d'alourdir le compte de résultat par des charges fixes ;
  • Surveiller vos postes "clients" et "fournisseurs".

Quelques petits conseils..

  • Tenez les délais de règlement accordés à la clientèle : évitez d'accorder des délais supplémentaires sans avoir pris soin d'en calculer le coût et l'incidence sur la trésorerie au préalable car plus les délais-clients sont allongés, plus le besoin en fonds de roulement augmente ;
  • Organisez vous pour facturer rapidement. Une mauvaise organisation interne peut retarder la facturation de quelques jours, créant ainsi des "crédits invisibles", qui eux-aussi génèrent des décalages de trésorerie ;
  • Mettez en place un système de "relance-client" pour suivre de manière efficace ceux qui oublient de payer à l'échéance ;
  • Vérifiez les délais de livraison des fournisseurs en essayant de diversifier les sources d'approvisionnement.