Le capital risque

Le capital risque est une prise de participation par un ou des investisseurs au capital de sociétés non cotées. Son objectif est de participer financièrement au développement d'entreprises à fort potentiel de croissance et de réaliser une plus-value lors de la cession de ses titres.

Le Capital Risque

Qu'est-ce que le capital risque ?

Le capital risque est une prise de participation par un ou des investisseurs au capital de sociétés non cotées. Son objectif est de participer financièrement au développement d'entreprises à fort potentiel de croissance et de réaliser une plus-value lors de la cession de ses titres.

Qui peut bénéficier d'un capital risque ?

Avant de proposer ses produits/services au marché, le créateur/repreneur élabore des prototypes et les fait tester. Cette activité, financièrement lourde, n'apporte pas de recette mais c'est à ce moment là que le créateur/repreneur peut faire appel au capital risque.

Quelles sont les sommes investies par les capital-risqueurs ?

Les montants peuvent aller de quelques dizaines de milliers d'euros à plusieurs centaines de milliers. Ils dépendent des besoins de l'entreprise mais surtout de l'intérêt qu'y portent les investisseurs pour leur retour sur investissement.
 

Le Compte Courant Associé

Qu'est-ce que le compte courant associé ?

Le compte courant d'associé est une créance de l'associé ou du dirigeant sur la société, remboursable et rémunérée. Ouvert au nom d'un associé ou du dirigeant dans les livres comptables de l'entreprise, il est inscrit au passif du bilan.

Qui peut bénéficier du compte courant associé ?

Lorsque l'entreprise est confrontée à des besoins en financement de sa trésorerie, elle peut faire appel à ses associés pour qu'ils lui prêtent les sommes nécessaires plutôt que procéder à une augmentation de capital dont la procédure serait plus coûteuse et plus longue.

Dans les deux cas, l'associé dispose d'une créance sur l'entreprise. Celle-ci est remboursable, les conditions en sont précisées dans les statuts ou dans une convention : le compte est porteur d'intérêts légaux qui sont déductibles fiscalement (dans une limite fixée par la loi). Les comptes courants permettent donc de rémunérer les associés, même si la société n'a pas de résultat distribuable.

Le compte courant associé est un mode de financement des fonds propres puisqu'il permet à l'entreprise d'éviter l'utilisation d'autres sources de financement généralement plus onéreuses.
 

A qui s'adresser ?

   

Autonomie et solidarité

                                      

                                                                                                     

Découvrez ici l'ensemble des financements existants pour la création/reprise d'entreprise