Les aides pour créer

Futur entrepreneur, avec le réseau Je Crée en Hauts-de-France, il vous est possible de bénéficier d’aides spécifiques au territoire. Pendant l’accompagnement et le suivi de votre projet, plusieurs dispositifs adaptés à votre profil et votre projet sont à votre disposition !

Principales aides régionales

La région Hauts-de-France a mis en place un parcours spécifique dédié à la création d’entreprise. L’ensemble du réseau Je Crée en Hauts-de-France est là pour donner vie à vos idées, faire avancer votre projet et répondre à toutes vos questions.
Le Programme Régional pour la Création et la Transmission d’Entreprises a pour but de vous accompagner et de vous faire passer par toutes les étapes pour bien réussir votre création/reprise d’entreprise.

Première étape : la collecte d’informations et l’orientation

L’accueil est le premier contact entre un porteur de projet et l’un des opérateurs de conseil, d’aide et d’accompagnement à la création/reprise d’entreprise. Cet accueil est proposé via des sessions d’informations collectives et a pour but de présenter au porteur de projet, l’ensemble des possibilités dont il peut bénéficier pour avancer au mieux dans son projet. Lors de cette première étape, le porteur de projet abordera l’ensemble des phases importantes d’un parcours de création/reprise d’entreprise. Cette approche lui donnera tous les éléments essentiels pour qu’il puisse ensuite choisir le parcours qu’il souhaite suivre (choix de l’opérateur d’accompagnement, etc.).
A l’issue de la période d’accueil, le porteur de projet pourra bénéficier d’un accompagnement individuel, durant lequel il présentera son projet. Cela permettra à l’opérateur du réseau d’accompagnement, d’identifier les attentes, besoins et spécificités du projet du créateur/repreneur.

Deuxième étape : le montage du dossier

L’accompagnement est une période durant laquelle le porteur de projet est suivi par un professionnel dans l’élaboration de son projet, tant sur l’aspect économique, que juridique et financier. L’objet de la période d’accompagnement est de construire un projet permettant d’aboutir à la création d’une entreprise pérenne. A l’issue de la prestation d’orientation, le porteur de projet pourra prendre le temps de valider un projet bien avancé ou de monter complétement un dossier : le professionnel d’accompagnement choisi, est là pour aider le porteur à finaliser son projet.
Une fois l’étude de faisabilité du projet terminée, le créateur/repreneur sera mis en relation avec les professionnels du financement susceptibles de s’engager à ses côtés dans son projet.

Troisième étape : des formations adaptées

En complément d’un accompagnement à la création/reprise d’entreprise, le porteur de projet peut bénéficier de formations autour de la création/reprise d’entreprise, sous la forme d’ateliers thématiques. Le but de ces dernières est de doter le futur chef  d’entreprise d’outils et de compétences, nécessaires au management de sa future entreprise : organisation administrative, gestion, organisation commerciale, organisation des ressources humaines…

Quatrième étape : Des financements adaptés

Que ce soit sous la forme de subvention, de prêt, de garantie ou de capital risque, les aides financières permettent aux créateurs ou repreneurs d'entreprise de réaliser les premiers investissements utiles et de constituer une trésorerie nécessaire à la mise en place d'une entreprise pérenne.
Les opérateurs de conseil et de financement travaillent ainsi en parfaite collaboration afin de permettre aux porteurs de projet de construire un projet solide financièrement.

Dernière étape : Un suivi après la création de l'entreprise

Le suivi de l'entreprise démarre dès l'immatriculation de l'entreprise. Il permet au créateur/repreneur d’entreprise, aux structures d'accompagnement et éventuellement aux structures de financement des entreprises lorsqu'elles sont sollicitées, non seulement de suivre l'évolution de l'entreprise mais également d'anticiper les différents problèmes inhérents à tout développement d'entreprise.
Le suivi permet aux chefs d'entreprise d'acquérir une capacité d'adaptation aux différents aléas propres à la vie d'une entreprise. Individualisé, il permet au chef d'entreprise d'avoir une vision, une analyse extérieure mais aussi des conseils et des réponses adaptées à des questions qui le concernent directement.
Lorsque le suivi est collectif, le but est double :
Faire bénéficier, à un groupe de chefs d'entreprises, des conseils octroyés par un professionnel, dans leurs domaines d'activité : commercial, juridique, financier, ressources humaines….
Permettre aux chefs d'entreprises de s'ouvrir à d'autres personnes potentiellement confrontées à des problématiques similaires, liées au démarrage/à la reprise d'une activité commerciale, artisanale ou libérale.
Il est en tout cas indispensable que le chef d'entreprise ne vive pas la période de création en solitaire, car c’est le monde qui l'entoure qui pourra le soutenir, l’encourager et l’accompagner.
Par principe, le suivi n'a pas vocation à tout traiter. Il est impératif que le chef d'entreprise et la structure chargée de son suivi, fixent ensemble les sujets prioritaires, tout en sachant qu'une vision globale de l'entreprise sera toutefois apportée par un œil extérieur avec une procédure d'alerte pour certains domaines.