Pour des raisons pratiques, la loi autorise le gérant d´une SARL à faire les actes de gestion courante sans consulter les associés. Mais, pour limiter les risques de désaccord, on peut limiter ses pouvoirs dans les statuts ou dans l´acte de nomination du gérant en lui imposant de consulter les associés pour les actes engageant fortement la société, tels que : la vente du fonds de commerce, d´un bien immobilier, d´un bien mobilier d´une certaine valeur, un emprunt bancaire au-dessus d´un certain montant, ou plus généralement tout engagement supérieur à un montant défini au départ. Quoi qu´il en soit, ces limitations de pouvoirs ne s´imposent pas aux tiers, elles ne permettent pas d´annuler l´acte ayant engagé la société, elles permettent toutefois aux associés de se retourner a posteriori contre le gérant qui n´aurait pas respecté ces règles internes. Source : www.apce.com