La procédure classique consiste pour les associés à demander au gérant d´inscrire sa révocation à l´ordre du jour de l´assemblée. La majorité absolue des parts est requise pour sa révocation (voire une majorité supérieure prévue par les statuts). Par conséquent, si le gérant est majoritaire, il sera impossible pour les autres associés de le révoquer ; seule sa révocation judiciaire sera possible, pour « cause légitime » à la demande d´un associé. Source : www.apce.com