Oui, il le peut. En effet, si l´associé et son conjoint sont mariés sous le régime de la communauté légale, le conjoint peut à tout moment dans le cours de vie de la société, exiger être titulaire de la moitié des parts de l´associé, afin de jouir des droits attachés à la détention de parts sociales. Or, on n´est pas certain de s´entendre avec le conjoint de son associé. Une mesure de prudence consiste à faire renoncer le conjoint à la qualité d´associé directement dans les statuts dès la création de la société. Source : www.apce.com