Oui, cela est possible si les recettes ne dépassent pas : - 82 200 € pour les locations de meublés de tourisme, hôtels, chambres d´hôtes, - ou 32 900 € pour les autres meublés. Le régime de la micro-entreprise n´est toutefois pas toujours adapté pour cette activité, car les travaux et les charges d´aménagement ne peuvent pas être déduits pour leur montant réel. Par ailleurs, le statut de loueur en meublé professionnel(LMP) implique des conditions spécifiques : - un membre au moins du foyer fiscal doit être inscrit au RCS en qualité de LMP, - les recettes annuelles tirées de cette activité par l´ensemble des membres du foyer fiscal doivent dépasser 23 000 €, - et ces recettes doivent être supérieures aux autres revenus du foyer fiscal imposés dans les catégories des traitements et salaires (TS), des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), agricoles (BA) ou non commerciaux (BNC). En conclusion, un loueur en meublé professionnel pourra prétendre au régime micro-social et opter pour le versement fiscal libératoire... même si cette option fiscale ne présente pas pour lui d´avantages. Renseignez vous auprès de votre service des impôts des entreprises pour obtenir une réponse personnalisée. Source : www.apce.com