Si c´est important pour vous, la formule de l´achat (en autofinancement ou en vente à crédit) doit être privilégiée. Par contre, si le fait d´être propriétaire de votre véhicule n´est pas un critère déterminant pour vous, étudiez les autres modes de financement qui vous sont offerts : le crédit bail ou une formule de location longue durée (LDD). -Si vous décidez d´acheter ce véhicule professionnel pour le compte de votre entreprise (en autofinancement ou en vente à crédit), le véhicule figurera en immobilisation à son bilan et fera l´objet d´un amortissement. En cas de revente, vous pourrez être imposé sur la plus-value éventuellement réalisée. -Si vous recourez au crédit bail ou à la location longue durée (LLD), le véhicule ne sera pas inscrit au bilan. La gestion comptable et fiscale sera alors simplifiée : pas d´amortissements à comptabiliser et pas de plus-values à calculer en cas de restitution. Les loyers seront, quant à eux, portés en charges dans votre compte de résultat. Juridiquement proches, le crédit bail et la location longue durée présentent tout de même une différence majeure. En effet, à l´issue du contrat de crédit bail, une option d´achat du véhicule vous sera proposée et vous pourrez en devenir le propriétaire. Si vous décidez d´acquérir le véhicule, il sera alors inscrit au bilan de l´entreprise et pourra faire l´objet d´un amortissement (sauf si sa valeur nette comptable (VNC) est nulle). Source : www.apce.com