Ce n´est pas un élément rédhibitoire tant que vous n´êtes pas interdit bancaire au moment de votre demande. Tout dépend en fait de la qualité de votre projet et du rapport de confiance qui va s´opérer entre le banquier et vous. Ce qui est certain, c´est qu´il faut jouer franc jeu. Il ne sert à rien de cacher une telle situation... le banquier le découvrira à un moment ou à un autre. Il vaut mieux en parler. Cela permet d´ailleurs d´échanger sur les raisons de ces problèmes et d´identifier les moyens d´éviter qu´ils ne se reproduisent. Par ailleurs, sachez que des organismes de microcrédit s´adressent aux personnes exclues du système financier classique. C´est le cas par exemple de l´Adie, à qui vous pouvez soumettre votre projet. En savoir plus Source : www.apce.com