Quelques explications sont nécessaires : Il s´agit d´un problème de "dates de valeur". Les banques appliquent aux opérations de débit et de crédit de leurs clients une "date de valeur" souvent différente de celle du jour de l´inscription de ces écritures sur les comptes. Par exemple, si vous versez de l´argent (espèces) sur votre compte le 20 mars 2016, ce versement sera effectif pour la banque à partir du 21 mars 2016. - Sur votre compte, ce versement figurera avec comme date d´opération : 20/03/16. Mais dans la colonne "date de valeur", il sera indiqué : 21/03/16. - De ce fait, cette somme ne sera pas disponible le 20/03/16 pour payer, par exemple, des chèques que vous avez tirés et qui seront présentés à votre banque pour paiement à cette même date. - Si la banque paye ces chèques le 20/03/16, votre compte sera "débiteur en valeur", cela d´autant plus que ces chèques, présentés le 20/03/16, seront débités avec comme date de valeur le 18/03/16. Par rapport à la date d´inscription des opérations sur un compte courant bancaire, il faut donc se souvenir que : - les débits sont généralement comptabilisés avec une date de valeur antérieure, - les crédits le sont avec une date de valeur postérieure. Pour procéder à l´arrêté trimestriel d´un compte courant, les banques reclassent toutes les opérations du trimestre en fonction des dates de valeur. De ce fait, il peut arriver qu´un compte soit débiteur "en valeur" à certains moments du trimestre écoulé alors que cela n´apparaît pas sur les extraits de compte. Cette situation reflète que l´on a utilisé de l´argent qui n´était pas, à certaines périodes, réellement disponible au vu des règles fixées par la banque. Ces règles figurent dans un dépliant disponible dans chaque agence bancaire et présentant l´ensemble des conditions de fonctionnement d´un compte courant. Que faut-il faire ? - Chercher à comprendre la raison de ces périodes de décalage en demandant à votre agence de vous donner votre "échelle d´arrêté trimestriel". Vous pourrez ainsi comparer les périodes débitrices de cette échelle avec les mêmes périodes de votre relevé de compte. - Faire attention à l´avenir à bien orchestrer vos versements, vos remises de chèques ou de traites, pour que la contre-valeur de ces dépôts soit, en fonction des dates de valeur appliquées, réellement disponibles pour payer les débits qui doivent se présenter. - Négocier avec votre banquier des dates de valeur moins défavorables. - Négocier avec votre banquier si le cas est criant (et selon l´importance de l´intérêt commercial que vous représentez pour lui) une réduction du ticket d´agios, voire une annulation totale des intérêts. Source : www.apce.com