Tout dépend si un de vos héritiers poursuit ou pas votre activité : - si aucun de vos héritiers ne souhaite reprendre votre activité, vos créanciers professionnels ne seront payés que sur les biens affectés. - si l´un des héritiers souhaite reprendre votre activité, il devra en faire porter la mention au registre auquel a été effectuée la déclaration d´affectation, dans les trois mois suivant la date de décès. Le repreneur du patrimoine d´affectation, une fois le partage intervenu, devra également effectuer une déclaration de reprise du patrimoine d´affectation auprès du registre. Il y aura maintien du patrimoine d´affectation et les créanciers professionnels ne seront pas désintéressés si la créance n´est pas exigible. Source : www.apce.com