Non, dès l´instant où le salarié informe son employeur de sa décision de prolonger son congé pour une nouvelle année, par lettre recommandée avec AR, au moins 2 mois avant le terme de la première année de congé. Source : www.apce.com