Oui, le créateur d´un site Internet peut tout à fait décider d´apporter en nature son site pour constituer le capital de sa société. S´il s´agit d´une SARL, l´évaluation du site devra être réalisée par un commissaire aux apports nommé par les associés ou désigné par le Tribunal de Commerce. Toutefois, lorsque aucun apport en nature n´excède 30 000 euros et que la totalité des apports en nature n´excède pas la moitié du capital social, les associés peuvent décider (à l´unanimité) de ne pas recourir à un commissaire aux apports. Les associés sont alors responsables solidairement pendant 5 ans de la valeur qu´ils ont donnée aux biens (c´est-à-dire au site internet). Source : www.apce.com