Cela peut constituer un bon équilibre mais seul le gérant a les pouvoirs de gestion de la société et un pouvoir hiérarchique sur l´autre ; les 2 associés votent la rémunération du gérant en assemblée. De plus, ils n´ont pas le même statut social : le gérant n´a pas de protection contre le chômage, l´autre associé en bénéficie (tout comme les autres avantages liés à l´application du code du travail). Il n´y a donc pas d´égalité entre les deux. Source : www.apce.com