Depuis 2011, seules les entreprises exercant des activités de services à la personne auprès d´un public dit fragile (enfants de moins de 3 ans, personnes âgées, handicapées ou dépendantes) doivent être agréées. Les autres activités sont libres. Toutefois, le prestataire qui souhaite faire bénéficier des avantages fiscaux attachés aux services à la personne à ses clients doit faire une déclaration auprès de la préfecture et la condition d´activité exclusive reste une condition à respecter. Pour en savoir plus sur les services à la personne Source : www.apce.com