Acheter comptant le véhicule de l´entreprise semble, a priori, une bonne solution si l´on dispose des capitaux nécessaires pour cela. Mais ce n´est pas toujours avantageux ! Vous devez en effet prendre en compte : - que vous rencontrerez des difficultés à financer certains "besoins durables" de votre entreprise comme : le besoin en fonds de roulement (BFR) ou l´acquisition de biens de nature particulière (matériel informatique, outillage, etc.), - que vous devrez disposer en permanence de la trésorerie (masse d´argent) nécessaire pour faire face à des dépenses imprévues, afin d´éviter le recours fréquent à des crédits à court terme (tels qu´un découvert qui s´avère difficile à obtenir et couteux pour l´entreprise), - que l´acquisition d´un véhicule neuf est, quant à lui, facilement finançable par un organisme financier (1). Par conséquent, si vous ne pouvez pas autofinancer intégralement votre projet, il est préférable de destiner vos fonds personnels au financement du besoin en fonds de roulement sur lequel les banques interviennent généralement peu. (1) En effet, l´acquisition d´un véhicule neuf permet au banquier : - d´obtenir facilement un privilège appelé "gage sur véhicule", - de le revendre facilement en cas de problème, - d´avoir une bonne lisibilité quant à sa dépréciation financière dans le temps (sauf en cas de mauvais entretien ou d´usage intensif dépassant les standards), . de proposer facilement un crédit-bail ou une location longue durée, formules de financement durant lesquelles le financeur reste propriétaire du véhicule, ce qui est pour lui la meilleure des garanties. Source : www.apce.com