Si vos locaux professionnels font partie intégrante de votre habitation personnelle, ils seront en principe soumis à la fois à la taxe d´habitation et à la cotisation foncière des entreprises (CFE). En revanche, s´ils ne font pas partie intégrante de votre habitation (s´ils disposent par exemple d´une entrée distincte), ils bénéficieront d´une exonération de taxe d´habitation. Il en sera de même s´ils comportent des aménagements spéciaux les rendant impropres à l´habitation (aménagement d´un cabinet de dentiste dans une pièce d´un appartement par exemple). N´hésitez pas à vous rapprocher de votre service des impôts des entreprises (SIE) pour obtenir une réponse personnalisée. En savoir plus sur la CFE Source : www.apce.com