Un associé a le droit de renoncer totalement ou partiellement à son dividende. Lorsque la renonciation est faite au profit d´un tiers, associé ou non, elle s´analyse comme une cession à titre onéreux ou à titre gratuit. Source : www.apce.com