Pour pouvoir domicilier son entreprise individuelle chez un domiciliataire, la loi exige une immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers. Les micro-entrepreneurs, qui doivent dorénavant être immatriculés, peuvent donc se domicilier dans une société de domiciliation. Source : www.apce.com