Trouvez le bon contact près de chez vous

Et créez la recette de votre réussite

Lexique

L
  • LBO

    Acronyme anglo-saxon, signifiant "Leveraged Buy Out", qui désigne l´acquisition d´une entreprise en recourant à l´effet de levier. Il peut s´agir d´une PME de 100 personnes comme d´un grand groupe international.
    Le montage de l´opération repose sur la création d´une holding d´acquisition, qui s´endette de façon plus ou moins importante pour ensuite acquérir les titres de l´entreprise reprise et en prendre le contrôle. Les fonds propres nécessaires (le capital) sont apportés en général par des fonds de capital-investissement (private equity) spécialisés dans ces opérations.
    La rémunération fixe de la dette contractée (interêts) permet, lorsque l´opération se passe bien, de concentrer la plus-value de revente ultérieure au bénéfice des actionnaires (effet dit "de levier financier").
    La dette mise en place comporte en général plusieurs instruments, correspondant à des niveaux de risque, de garantie et de rémunération gradués :
    - Dette classique à 7 ans, dite senior car remboursée prioritairement
    - Dette dite « bullet » (remboursement in fine, après la dette senior)
    - Dette de type "mezzanine" (typiquement des Obligations Convertibles)

    Il existe de nombreuses formes de LBO, correspondant à des situations particulières quant à l´acquéreur :
    LMBO ou MBO, LMBI ou MBI, OBO, LBU, BIMBO (voir ces termes)

  • LBU

    LBU est un acronyme anglo-saxon qui signifie "Leveraged Build UP". Ce terme recouvre une stratégie de développement basée sur des croissances externes (rachat d´autres sociétés) financées pour une part par de la dette et avec l´aide d´un capital-investisseur qui apporte le complément de capital nécessaire.

    Le but peut être d´atteindre une taille critique dans un secteur donné, afin de pouvoir atteindre certains marchés ou de rentabiliser des investissements productifs, voire des frais de Recherche et Développement.

    Un LBU peut s´envisager dans le cadre d´un OBO (voir ce terme).

  • LMBI

    Abréviation du terme anglo-saxon "Leveraged Management Buy In", correspondant au mêm montage que le LBO (voir ce terme), mais réalisé par des managers de l´entreprise.

  • LMBO

    Acronyme anglo-saxon signifiant "Leveraged Management Buy out". Il s´agit d´une opération d´acquisition réalisée par les managers de l´entreprise en recourant à un montage de type LBO (voir ce terme)

  • Lease-back

    Opération consistant pour une entreprise à vendre un immeuble à une société de crédit-bail, qui le remet immédiatement à sa disposition par un contrat de crédit-bail immobilier.

    Cette opération appelée en français "cession-bail" permet à l´entreprise de dégager des ressources financières importantes tout en pouvant récupérer son bien à terme. Des considérations fiscales (plus-value sur le bien cédé ; nouvelles capacités d´amortissement du bien au travers des loyers de crédit-bail ..) sont souvent prises en compte également dans ce genre de montage financier.

  • Leasing

    F orme particulière de financement désignée en France par "crédit-bail" pour les entreprises et - avec quelques différences dans son principe - par LOA (Location avec option d´achat) pour les particuliers.

  • Lettre de change

    Titre permettant à une personne (appelée " tireur ") de donner l´ordre à son débiteur (appelé " tiré ") de payer une certaine somme à une date déterminée à un tiers (appelé " bénéficiaire " ou " porteur ").

    La lettre de change ou traite est un effet de commerce. Toute personne qui appose sa signature sur une lettre de change accomplit un acte de commerce.

  • Lettre d´intention

    Document écrit par lequel un candidat à la reprise témoigne de son intérêt pour une entreprise et de sa volonté de mener au mieux les discussions pour déboucher sur la rédaction d´un protocole d´accord et aboutir à la réalisation de l´acquisition

  • Leveur de fonds

    Prestataire de services se chargeant de retravailler le plan d´affaires d´un créateur, de le présenter aux capital-risqueurs les plus appropriés et d´accompagner le créateur tout au long de sa négociation avec l´investisseur.
    Le leveur de fonds est rémunéré par une commission représentant un pourcentage des fonds obtenus (souvent de l´ordre de 5 %).

  • Libérale (profession)

    La terminologie "profession libérale" ne désigne pas un statut particulier mais une activité de " nature intellectuelle " reposant sur la pratique personnelle d´une science ou d´un art.

    Il faut différencier les professions libérales dites "réglementées" et les "non réglementées".

    - Les professions libérales "réglementées" sont les plus connues. Elles ont été classées dans le domaine libéral par la Loi. Il s´agit des architectes, des avocats, des experts-comptables, des géomètres-experts, des médecins, des huissiers de justice, des notaires, des agents généraux d´assurances, etc..

    Elles nécessitent une immatriculation dans un ordre ou organisme particulier et, lorsqu´elles sont exploitées en société, disposent de structures spécifiques : SCP, SEL...

    - Les professions libérales "non réglementées" : cette catégorie regroupe toutes les professions qui exercent une activité ni commerciale, ni artisanale, ni industrielle, ni agricole et qui n´entrent pas dans le domaine des professions libérales réglementées. Il s´agit des consultants, formateurs, experts, traducteurs...

  • Licence

    Autorisation administrative permettant d´exercer un commerce ou une activité réglementée.

    Autorisation d´exploiter un brevet d´invention.

  • Licence de publication libre

    OPL : Open Publication Licence

    Cette licence permet la diffusion et l´adaptation libre d´ouvrages édités électroniquement, sous la seule réserve de nommer l´auteur et d´indiquer les éventuelles modifications apportées.

    Elle s´oppose au copyright qui interdit toute diffusion, reproduction totale ou partielle, ou modification d´un ouvrage sans l´accord de l´auteur.

  • Licence d´exploitation

    Contrat par lequel un inventeur autorise une entreprise à exploiter ou commercialiser son invention protégée moyennant le versement d´une redevance (royalties). La licence accordée peut ne pas être exclusive.

  • Liquidation judiciaire

    Phase ultime de la procédure de redressement judiciaire qui intervient lorsque l´entreprise a cessé toute activité ou lorsque le redressement est manifestement impossible.

  • Liquidité

    Qualité d´une créance ou d´un bien, à être transformé en argent (pour sa contre-valeur), plus ou moins rapidement et facilement.

  • Livre de paie

    Registre coté et paraphé reproduisant les mentions figurant sur les bulletins de paie.

  • Livre d´inventaire

    Registre sur lequel sont relevés tous les éléments d´actif et de passif au regard desquels sont mentionnées la quantité et la valeur de chacun d´eux à la date d´inventaire (immobilisations, créances, dettes, stocks).

    Il est obligatoire pour les entreprises commerciales soumises à un régime réel d´imposition.

  • Livre journal

    Registre sur lequel sont enregistrés, de manière chronologique, tous mouvements affectant le patrimoine de l´entreprise, opération par opération et jour par jour. Tout enregistrement précise l´origine de l´opération et les références de la pièce justificative correspondante.

    Il est obligatoire pour les commerçants soumis à un régime réel d´imposition, les sociétés commerciales et les artisans assujettis à la TVA et conseillé pour les autres.

  • Livres auxiliaires

    Livres détaillant, selon l´activité exercée, le journal et le grand livre : livre de caisse, des achats, de vente, de banque, de chèques postaux, des effets à recevoir, des effets à payer, etc...

    Ils sont facultatifs pour toutes les entreprises.

  • Livres comptables

    Registres qui doivent être obligatoirement tenus par les entreprises, sans altération, ni rature, ni blanc. Ils doivent être conservés pendant 10 ans par les commerçants et sociétés commerciales et pendant 6 ans pour les artisans et professions libérales.

  • Livret d´épargne entreprise (LEE)

    Produit bancaire permettant à un créateur ou repreneur potentiel d´accéder à un prêt bancaire à taux réduit, à l´issue d´une phase d´épargne (comprise entre 2 et 5 ans). Ce prêt n´est pas automatique, la banque donne un accord en fonction de la valeur du projet.

    Son principe est proche de celui du "Plan épargne logement".Malheureusement, le LEE tombe en désuétude dans nombre de banques.

  • Location financière

    La location financière est un procédé de location longue durée (2 à 7 ans) de biens d´équipement (généralement informatique et véhicules de transport) sans option d´achat à la fin du contrat.

  • Location longue durée (LLD)

    La location longue durée est une solution de financement proposée lors de l´acquisition d´un véhicule. Il s´agit juridiquement d´une location qui permet d´utiliser librement un véhicule moyennant le versement de loyers déductibles des bénéfices de l´entreprise. Aucune option d´achat n´est prévue à l´issue du contrat. Cette formule de financement inclut généralement l´entretien et la maintenance du véhicule, elle est particulièrement bien adaptée aux activités qui nécessitent de réaliser de nombreux kilomètres.

  • Location-gérance

    Contrat par lequel le propriétaire d´un fonds de commerce, artisanal ou industriel, cède à une personne, le locataire-gérant, le droit d´exploiter librement ce fonds à ses risques et périls, moyennant le paiement d´une redevance.

  • Love money

    Argent apporté par des proches (parents, amis, collègues de travail, voisins...) à un créateur d´entreprise pour financer son projet.

  • Lucratif

    Une entreprise à but lucratif, est une entreprise dont l´objectif principal est la réalisation de bénéfices.

    Par opposition, une entreprise "à but non lucratif", conviendra à des personnes qui désirent se regrouper autour d´un projet dans un but autre que le partage de bénéfices : la promotion d´une activité sportive, la découverte d´une région, la réalisation d´économies, l´insertion de personnes en difficulté, le développement local, le test d´une nouvelle activité, etc...

    La réalisation de profits est possible, mais cela ne doit pas être l´objectif premier de l´entreprise.

Vous naviguez sur ce site avec un navigateur trop ancien. Vous pouvez poursuivre votre visite mais votre expérience de navigation ne sera pas optimale. Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur pour plus de confort et de sécurité.