30% des chefs d’entreprises en exercice dans la région sont des femmes.

Même si les femmes sont nombreuses à déclarer leur intention et leur volonté de créer, elles sont peu nombreuses à sauter le pas. Il existe donc, un réel frein au passage à l’acte de la création. C’est pourquoi, le développement de l’entrepreneuriat féminin fait l’objet d’un soutien particulier dans la région des Hauts-de-France.

 

30% des entrepreneurs du nord sont des entrepreneuses

Les femmes représentent 30% des porteurs de projet en région Hauts de France. La majorité d’entre elles ont moins de 35 ans et souhaitent créer pour devenir indépendante dans 62% des cas. Pour découvrir l’intégralité des chiffres, une première étude sur l’entrepreneuriat a été effectuée.

 

Les services aux particuliers, le « dada » des entrepreneuses  

Elles sont jeunes, généralement diplômées de l’enseignement supérieur et sont souvent accompagnées par une structure d’aide à la création d’entreprise. Pour la plupart, elles créent essentiellement dans les services aux particuliers ou aux entreprises, la santé et le commerce avec pour motivation principale l’indépendance !Autant de caractéristiques qui donnent le profil « type » de l’entrepreneuse des Hauts-de-France. Des informations que vous pouvez retrouver au sein de l’étude complète réalisée en 2015.

 

26 633 femmes et jeunes filles sensibilisées à l’entrepreneuriat

La Suite dans les idées est le nom donné à la Stratégie Régionale Initiatives et Entrepreneuriat. Cette stratégie collective a été conçue et est portée par la région et 6 partenaires que sont l’éducation nationale, l’enseignement supérieur, l’entrepreneuriat féminin, la communauté des chercheurs, les représentants des dirigeants et les territoires. 26 633 femmes et jeunes filles ont été sensibilisées à l’entrepreneuriat grâce à la suite dans les idées.

Pour mieux comprendre l’action de la stratégie dans la région, rendez-vous ici.

 

A la recherche de crédits ?

La région Hauts-de-France a mis en place le FGIF (le Fonds de Garantie pour la Création, la Reprise ou le développement des entreprises à l’initiative des femmes. Son objectif ? Faciliter l’accès au crédit bancaire des femmes dans le cadre d’une création d’entreprise.  Le FGIF peut être attribué à toutes les femmes quels que soient le statut de la créatrice (salariées, sans emploi), la forme de l’entreprise, ou le secteur d’activité… Pour plus de renseignements sur le FGIF, nous vous recommandons cet article sur notre site jecree.com.

 

Peu de femmes osent le numérique

Les femmes boudent le digital : seulement 12% des femmes sont entrepreneuses dans ce secteur. Pourtant, elles peuvent s’imposer dans divers métiers : communication, graphisme ou customer relationship management… D’autant plus que plusieurs écosystèmes dédiés existent dans la région, tels qu’Euratechnologies et la Plaine Images.  Nous vous recommandons cette page.

 

Des ateliers spéciaux pour l’entrepreneuriat féminin

Il existe de nombreux ateliers dédiés à l’entrepreneuriat féminin dans la région.Vous pouvez retrouver toutes les informations relatives à la création et notamment à l’accompagnement des femmes dans l’entrepreneuriat sur le site de La suite dans les idées

Pour recevoir tous les 15 jours des informations sur le monde de l'entrepreneuriat féminin et bien plus encore, inscrivez-vous à la newsletter ci- dessous: